Retrouvez également Vapadonf sur Facebook

Vous recherchez un graphiste passionné de Vape?

Vap'zoom : le DIY (sans booster) bien débuter.

 

C’est quoi le DIY ?

 

C’est la fabrication d’un e-liquide fait maison avec des arômes ou des concentrés et une base PG ou VG ou PG+VG qui contient de la nicotine ou pas.

 

Quel est l’avantage par rapport à du tout fait ?

 

- Le prix de revient (environ 1 à 2 euros pour 10ml selon la qualité de vos produits).

- La possibilité de réaliser des recettes, en n'ayant pour seule limite que votre imagination.

- La satisfaction d’avoir réalisé des liquides sur mesure par et pour soi-même.
 

Que choisir comme base ?

 

On peut choisir des bases en PG/VG avec le taux de nicotine souhaité incorporé ce que je vous conseille pour vos premiers essais exemple : 80PG/20VG en 6 mg ou 50PG/50VG en 12 mg, soit on prend une base en 100%PG et une en 100%VG pour faire ses propres mélangesselon la recette souhaitée, ce qui permet de réaliser des recettes parfaitement adaptées  à vos besoin ou à vos envies.

Pour ce type de mélange vous aurez  à prendre des taux de nicotine identiques pour vos bases ou à prendre au moins l'une des  deux bases contenant de la nicotine exemple 50% de pg en 12 mg + 50% vg en 0 mg = 50/50 en 6 mg.


Quel choisir comme arômes ?

 

Le choix est large, les arômes proposés variés, qu'ils soient fruités, gourmands, tabacs, floraux, boissons...les marques ne cessent de proposer de nouvelles choses, parfois délirantes, voir parfois absurdes.

Il s'agit d'une vaste question, pour laquelle je n'ai de réponse, que mes propres choix et goûts, après avoir essayé de nombreuses marquesperfurmer apprentice, capella,vapotarome fashion, decadent vapor sont ceux que je préfère.

Tout comme en cuisine des mélanges d'arômes judicieux vous permettront de réaliser des recettes fantastiques....ou pas....lol

 

Une seule chose importante est à retenir :

Débuter avec un seul arôme par préparation, afin d'apprendre à maitriser parfaitement chaque arôme, avant de prétendre jouer au chef étoilé du diy.Vouloir faire trop complexe dès le départ, sans aucune maitrise, est bien souvent voué à l'échec et au dégout.

 

De quoi ai-je besoin comme matériel ?

 

– Une grosse seringue de10/30ml pour les bases (selon les quantités que vous prévoyez de préparer),.

– Une plus petite pour les arômes (car il est préférable de travailler en % qu'en gouttes),

– Des flacons 10ml/30ml pour faire vos préparations,
– Des gants en latex,

– Des lunettes de protection,

 

Je ne suis pas fan des flacons en PET (plastique) qui gardent les goûts résiduels anciens arômes et qui sont difficiles à réutiliser. Je vous conseille plutôt des flacons en verre si possible ambrés ou bleus (anti uv) avec pipettes incorporées.
 

Comment dois-je doser mes arômes ?

 

Chaque fiche produit d’arôme comporte le nombre de gouttes qu’il faut mettre dans 10ml de base. Si vous tombez sur un site ou un forum qui parle en pourcentage, sachez que 1ml=30 gouttes environ. Je préfère de loin travailler en %. Je préconise 10 à 15% d’arôme dans la base, il faudra donc 10/15ml pour 100ml, donc 1 à 1,5ml d’arôme soit 30 à 45 gouttes pour 10ml de base. Il sera toujours temps d'ajuster le % une fois que le  liquide aura steepé quelques temps. Pour vos bases en full vg il est préconisé de faire un % plus conséquent d'arômes et le steep sera plus long.

 

C'est quoi les additifs ?

 

Ces derniers sont en théorie destinés à des diyer un peu plus confirmés que les débutants auxquels je m'adresse ici, cependant je vais vous récapituler les plus connus de manière à vous familiariser avec ces produits. Personnellement, je n'utilise que très rarement les additifs, je préfère essayer d'équilibrer une recette avec un arôme à moins de rechercher une sensation particulière dans le liquide, comme un effet de fraicheur par exemple.
 

Les sensations :


Koolada : Le koolada est un additif qui va vous permettre de retrouver une sensation fraiche en bouche et en gorge (un hit froid) similaire à celui de la menthe, mais sans altérer le gout de votre liquide. Très modulable, cet additif peut très bien se doser fort pour obtenir un effet très frais (dans les 15 gouttes) ou à petite dose pour un simple effet glaçon (2 à 3 gouttes). Seul petit bémol, cet additif à tendance à s’estomper dans le temps.

Sour : Le sour va apporter un effet acidulé à vos liquides. Le gout qui se rapprocherait le plus de celui du sour est celui du sucre pétillant qu’on retrouve sur certains bonbons, particulièrement les petites bouteilles de cola. D'ailleurs, il est particulièrement apprécié avec le cola, pour retrouver ce gout de sucrerie (15 gouttes cola, 15 gouttes sour).

Sweetener : Le sweetener est le sucre en poudre du DIY en e-cig. Ce e-liquide va tout simplement sucrer votre e-liquide. A doser à partir de 2 gouttes jusqu’à 15 voire 20.

Acetyl pyrazine : L’acetyl pyrazine est un additif très concentré, beaucoup utilisé dans les E-liquides de marques américaines (particulièrement « A l’eau »). Il va apporter un parfum de fumée grillée à votre liquide. Certains le ressentent plus comme de la noisette grillée, d’autres comme des notes de popcorn. A doser de 1 à 2 gouttes pour 10ml.

Les épices :


Cannelle et clou de girofle : Principalement utilisé avec les tabacs, la cannelle  et le clou de girofle vont permettre d’apporter de très intéressantes notes d’épice dans votre liquide. Ils sont à doser avec beaucoup de précaution pour que le gout de l’épice ne prenne pas le pas sur l’arôme majeur de votre préparation.

 

Les exhausteurs de gout :


Vanilline : la vanilline est un des premiers additifs à utiliser, et l’un des plus simples. Il s’agit d’un très bon exhausteur de gout que vous pouvez simplement doser de 4 à 6 gouttes pour 10 Ml et qui fera ressortir les saveurs de votre liquide, qu’il s’agisse d’un mélange à un ou à plusieurs aromes. La vanilline peut également être employée de manière  plus complexe en augmentant le dosage pour apporter un léger gout vanillé à ses E-liquides.

Ethyl maltol : L’ethyl maltol est un autre exhausteur de gout, qui va également délicatement sucrer vos préparations. Son utilisation est très semblable à celle de la vanilline et les deux sont tout à fait utilisables ensemble. Dosez-le de 3 à 5 gouttes pour l’utiliser comme exhausteur de saveurs. Dosé plus fort, il apportera un gout de barbe à papa.

Les autres :


DNB : le DNB est un additif assez particulier et très puissant qui vise à rapprocher le ressenti de la vapeur de l’e-cig de celui de la fumée de cigarette. A utiliser quasi uniquement en association d’un arôme tabac, et prudemment, une goutte ou deux seulement pour 10 ml.

Sharp taste : Encore un additif un peu à part puisqu’il s’agit en l’occurrence d’un équilibreur d’arômes. Il va servir à équilibrer les différents aromes composant votre recette pour obtenir un résultat plus homogène. Par exemple dans le cas d’un tabac miel ou le miel ressortirait un peu trop, le sharp taste va venir l’adoucir pour permettre à vos notes de tabac de mieux ressortir. A doser de une à deux gouttes pour 10 ml.

 

Combien de temps faut il attendre ?

 

Minimum 48h pour des fruités, 1 semaine pour des tabacs. jusqu'à 4 semaines voir plus pour des compositions complexes. Il faut remuer la fiole après la recette et un peu chaque jour pour bien diffuser l’arôme. Comme dit plus tôt les bases  full VG demandent un steep plus long.

C’est fade après la préparation, que dois-je faire ?

 

Rien au début, il faut attendre 48h pour tester. Si c'est vraiment fade au bout de ce délai, rajouter quelques gouttes d'arôme, secouer et laisser reposer encore 24 à 48h pour pouvoir goutter à nouveau. Ne jamais rajouter d’arôme au début , car à la fin de la maturation (stepp) ça sera invapable !

Vous voila un minimum renseignés pour pouvoir vous lancer dans de bonnes conditions. Amis diyers, tous à vos fioles.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload